myAfrica BETA

People

User Guidelines | Account/Register | Get Help

myAfrica is an open resource. Most profiles, such as this one, are editable by logged in users. You may block editing access to a profile of yourself that you create if you wish.

Thomas Gérard Idir
Thomas Gérard Idir

France

Sinik, de son vrai nom Thomas Gérard Idir, né le 27 juin 1980 à Paris, est un rappeur franco-algérien.


More by user: miba
Created: 28th May 2008
Modified: 28th May 2008
Edit | Report as Abusive |
Professional Information
Professional Areas:
Music
Working primarily in:
France

Description of Work:
Classé rapidement parmi les meilleures ventes d’album, "La main sur le cœur" devient Disque d’or. Dans le morceau, "L’Assassin", Sinik réutilise des phrases assénées à ses adversaires lors des battles, ces joutes verbales entre rappeurs, et grâce auxquelles il est devenu en 2003 le vainqueur de la deuxième édition de la compétition "Dégaine ton style", commercialisée en DVD. Parmi les quinze autres morceaux, “D.3.32” fait référence à la cellule qu’il a occupée à la prison de Fleury-Mérogis, tandis que "Le même sang" lui donne l’occasion de retrouver Diam’s. Le rappeur part ensuite défendre ses chansons sur scène. La tournée Indépendance Tour qu’il effectue avec les groupes L’Skadrille et Tandem passe par la salle parisienne de l’Elysée-Montmartre en mai 2005. Trois semaines plus tôt, Kool Shen l’avait sollicité pour participer à son ultime concert au Zénith de Paris. Nourri au rap français, Sinik invite en retour l’ancien acolyte de Joey Star au sein de NTM à qui il a emprunté la mélodie du morceau "That’s For My People". La nouvelle version rebaptisée "Si proche des miens" figure sur son second album "Sang Froid" dans lequel le rappeur partage également le micro avec Tunisiano, du groupe Sniper, ainsi que les chanteuses Vitaa et Kayna Samet. Une partie des productions est l’œuvre du tandem Tefa & Masta, reconnu entre autre pour son travail avec Diam’s. A la qualité des instrumentaux s’ajoute l’écriture incisive et habile de l’artiste, capable de métaphoriser sa dépendance au cannabis dans "Mon pire ennemi" ou de raconter dans "La Cité des Anges" les sentiments qu’ont fait naître sa visite à des enfants malades dans un hôpital parisien. L’univers et l’esprit du rap restent bien présents, comme dans ce morceau caché, à la toute fin du CD : dans la tradition du "clash" et avec des paroles très explicites, Sinik prend pour cible le rappeur Kizito qui avait cherché à l’humilier quelques mois plus tôt. Commercialisé au début du mois d’avril 2006, le disque entre aussitôt à la seconde place du classement des meilleures ventes. Le même mois, le rappeur se produit devant le public du Bataclan à Paris et entame une nouvelle tournée française. En juillet, il se rend en Algérie pour deux concerts, dans la capitale Alger et au festival de Timgad. Après avoir joué sur l’île de La Réunion en octobre, il est sur les planches de l’Olympia en novembre. Sa prestation est filmée et fait l’objet d’un DVD paru quatre semaines plus tard. Tout en menant sa carrière personnelle, Sinik continue à collaborer à un grand nombre de projets avec d’autres artistes. En 2007, il participe à l’album d’Idir et signe un des titres de la BO du film "Taxi 4" de Gérard Krawczyk. Mais c’est aussi son clash musical avec le rappeur Booba, et leur altercation sur les Champs-Élysées en février, qui le ramène dans l’actualité. Attaqué sur le morceau "DUC", il répond avec "L’Homme à abattre", auquel Booba réplique par "Carton Rose". Sinik projette dans un premier temps de poursuivre les hostilités avec "Carton Rouge", mais préfère ensuite en rester là et se concentrer sur son troisième album, "Le Toit du Monde", qui est sorti au mois de décembre 2007.
Biographical Information
Thomas Gérard Idir
(At a Glance)
Date of Birth: Jun/27/1980
Gender: male
Interests: Art, Musique, Mode, Sport
Place of Origin: Algeria

D’origines algérienne par son père kabyle, et française par sa mère, Thomas Idir naît à Paris mais grandit aux Ulis, à 25 kilomètres de la capitale. L’adolescent que ses copains se mettent à appeler Sinik ne s’attarde pas sur les bancs de l’école. Il fait ses débuts dans le rap en 1996, d’abord au sein du groupe Amalgame, puis du collectif Ul Team Atom dont il se détache progressivement.

En 2000, il sort sous son nom un premier CD de six titres (dont deux instrumentaux) intitulé "Malsain". Sur la chanson, "Rien à arroser", il est en duo avec Diam’s qu’il a rencontrée quelques années plus tôt et avec laquelle il entretient une relation quasi fraternelle. Le rappeur multiplie les apparitions aux côtés d’autres artistes de la même mouvance, signe en 2001 un titre sur la compilation "Mission suicide", co-réalise avec Stomy Bugsy la BO du film "3 zéros" de Fabien Onteniente sur les écrans en 2002.


Cette même année, après avoir monté le label 6O9 (Six-O-nine), il commercialise le CD cinq titres "Artiste triste" mais ne peut le défendre comme il l’aurait souhaité, contraint de faire un nouveau séjour en prison. Sinik reconnaît avoir été condamné à quatre reprises et avoir passé au total près d’un an en détention. Cela n’empêche pas sa cote de monter. Invité par Sniper et Zoxea sur leurs albums respectifs, il participe aussi à un nombre impressionnants de mixtapes qui lui permettent de se faire connaître du public rap. Certains de ces morceaux figurent sur "En attendant l’album", qui paraît en juin 2004. Le succès de ce street CD, vendu en dehors du circuit classique de distribution, confirme cette réputation grandissante. Plusieurs titres sont repris sur "La Main sur le
cœur", son véritable premier album publié en janvier 2005.





More People

France, Algeria, Soccer
Algeria, Soccer
Sudan, Music
France, Nigeria, Soccer
Senegal, Music